Bienvenue

Ça y est, c'est le point de chute. C'est dès maintenant que j'ai décidé de devenir moi-même. À travers la vie de fous, petite pause pour se reconnecter avec les vraies affaires...

vendredi 2 avril 2010

Dans l'espoir de satisfaire tout mes lecteurs et pour le bien des femmes!

Il y a de ces gens qui semblent croire que si notre pensée ne reflète pas la leur alors, nous sommes dans l'erreur. Semant la polémique et portant des jugements de valeurs même s'ils ne vous connaissent ni d'Ève, ni d'Adam. C'est un des comportements humains que je saisi bien mal...

Un de mes  lecteurs a écrit ceci à propos de cette photo:
Une question, pourquoi vous représenter avec des images de belles poupounes anorexiques?


Alors,  je tiens à vous dire que je n'ai pas la même  vision que lui mais que je le respecte dans ses opinions et ses goûts (avouez que cette fille est mince mais de là à dire anorexique... y a une marge!!). Pis c'est quoi une poupoune hen? Une jolie fille? Quelqu'un qui s'arrange, qui aime la mode? Qui aime ses courbes et les montrent?


 Moi, je vois aucun problème à s'assumer comme femme. À être jolie pour l'oeil de mon miroir et pour l'oeil de l'autre aussi. Je n'ai pas de standard ni de modèle du féminin. S'agit d'être bien avec soi. Je vois pas de problème à porter des t-shirts moulants, des jupes, des talons hauts, du maquillage, du parfum, à prendre une heure pour arranger mes cheveux, à aller chez la coiffeuse me faire faire des mèches.

Si c'est ça une poupoune, bien ça ne me dérange pas d'en être une. Ça ne m'empêche pas  non plus de défendre les femmes et leur droit à l'égalité, tout en dénonçant des inégalités que peuvent vivre aussi les hommes. Ça ne m'empêche pas de me dire féministe. Et j'ai quand même le droit d'être réaliste! Ça ne m'empêche pas de voir une nouvelle réalité qui s'installe tranquillement dans la société. Rêveuse? Utopique? Je crois pas. Vraiment! Je crois en une coalition.

Moi, je n'ai aucun problème à ce que cette fille se trouve jolie. Tant mieux pour elle. C'est vrai que son visage est joli. Mais s'assumer, ce n'est pas porter un chandail 4 fois trop petit pour elle. Elle, est-ce que c'est une poupoune? Ça dépend du point de vue. Elle est coiffée, maquillée, porte des boucles d'oreilles et une culotte rouge...tout comme moi...mais avec 150 lbs de plus. Je serais bien malheureuse moi...mais ça c'est moi. Je ne connais pas sa réalité.


Pour avoir le droit de se dire féministe (ce lien contient tous les textes reliés sur le sujet) pour certains, faudrait être grasse ou ressembler à Françoise David !!! (Pis là elle est arrangée pour la photo...) C'est pas à ça que je m'associe comme femme moi! Je ne prétends pas que ce sont des images féminines universelles qui conviennent à toutes et tous.  C'est simplement la raison pour laquelle je mets des «poupounes anorexiques» jolies femmes pour représenter ma féminité.

21 commentaires:

  1. Tu bien disserter sur le sujet mais les avatars utilisée par les femmes sont souvent minces et belles.
    C'est pas une question de mépris du gras, c'est une question de capacité de se représenter sans trop de déformation.
    Les revues ça influence un peu, non?
    Je peux t'en mettre des avatars de gens qui se disent femme pis , ouf, elles ne font pas dans le gras, plutôt dans l'anorexie, même celles qui souffrent d'un surplus de poids. Tu consommes des revues d'adipeuses toi?

    Tu crois que j'invente, tu veux des exemples, j'en ai plein.

    Il suffit de demander et j'en t'en montre des avatars, 200 livres pas graves, on shoot une anorexique en avatar.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Newton,
    Chacun s'habille comme il veut et choisit ses priorités. Cette fille considère probablement que la gastronomie est plus importante que son poids.
    Ces poignées d'amour sont peut-être aussi le résultat d'un déséquilibre hormonal et donc à mettre sur le même pied qu'un strabisme, une scoliose ou des pieds plats...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Ton premier paragraphe résume très bien le problème. L'anonymat que confère internet semble donner à tout un chacun le droit d'exprimer sans réserve et sans filtre le fond de sa pensée sur tout, mais surtout, sans égard pour le propriétaire des lieux.

    En un sens, ici, c'est ton blogue, et j'ai peut-être tort, si tel est le cas, qu'on me corrige, mais même si tu y invites tout le monde, la moindre des choses est d'y participer avec un minimum de civisme et de respect.

    Tu vois, je déborde du strict cadre de la discussion parce que, pour moi, le problème n'est pas l'opinion de l'individu en question, que, tout comme toi, je ne connais ni d'Ève, ni d'Adam, mais bien l'expression de ces opinions, la manière dont s'exprime l'opinion et le contexte dans lequel cette expression s'effectue.

    Comme tu es une fille brillante (tu me l'as démontré ici, sur mon blogue et ailleurs), je sais que tu comprends je veux en venir. Au fond, ce sont des cours de civisme 101 dont a besoin la blogosphère.

    RépondreSupprimer
  4. Ben personnellement je me fous que les femmes du québec souffrent plus que d'autres de troubles de dérèglements hormonaux, ce dont je parlais est de cette tendance qu'on les québécoises à choisir des avatars de femmes minces.

    RépondreSupprimer
  5. @ ceux qui me connaissent personnellement
    Vous avez tout compris

    @ le barbare érudit
    C'est exactement le point

    @ Michel
    Si j'étais grosse, je mettrais une grosse en avatar. Je me fous pas mal de ce que font les autres. Si elles ne s'assument pas, c'est pas mon problème. Si elle sont trop nouilles pour comprendre ce qu'est photoshop, ben tant pis pour elles. Pis en passant, les femmes du Québec n'ont pas plus de problèmes d'hormones qu'ailleurs. Elles ontjuste à bien manger et faire de l'exercice. Pas besoin d'avoir un trouble alimentaire ou hormonal pour être mince. C'est des efforts que ça prend. That's it! Que les autres choissisent un avatar qui ne leur correspond pas, qu'est-ce que j'en ai à foutre? C'est pas des enfants, elles sont capables de réfléchir par elles-mêmes. Qu'elles se mentent à elles et aux autres. Pff! J'ai aucune sympathie, qu'elles aillenty consulter si elles sont mal dans leur peau. Point!

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. @ le barbare erudit
    Merci mille fois de recentrer de façon tellement éclairée le sujet. Les mots me manquent, vous avez tout (si bien) dit.

    RépondreSupprimer
  8. Très bien dit!
    Tu m'as fait pensé, lorsque je travaillais dans des boutiques de vêtements, du zéro à treize ans....bref de tout. Deux grasses femmes sont entrées......... Elles ont fait semblant de regarder pour ensuite s'exclamer haut et fort: "Ah, ici c'est la boutique des anorexiques...."
    Moi et ma p'tite Drey, on s'est regardé et on a pensé la même chose... "nous ne sommes pas anorexiques, vous être simplement grosses".
    C'est méchant, mais les commentaires peuvent être désobligeants, peu importe de quel côté ils vont.... D'étiqueter "anorexique" c'est quand même une sérieuse constatation et c'est faux dans 90% des cas. Simplement belle et bien dans sa peau, faire l'effort et s'aimer!

    RépondreSupprimer
  9. Vous posez une question très intéressante. Et je ne suis pas d'accord forcément avec le barbare érudit. Je pense que la personne qui a fonctionné le déclic a bien déclaré son opinion. Vous avez bien formé la vôtre. Moi, je vois le même civisme. Les deux contiennent une sorte de militantisme qui se voit une image négative de l'une à l'autre, une action et réaction, mais on n'est pas encore entré dans le polémique.

    Oui, le mot anorexie est une exagération de la minceur. Mais la photo, n'est-elle pas l'image négative de cette exagération ?

    Ah, je ne sais quoi plus dire au moment. J'en ai une idée vague. Peut-être dans l'avenir je reviens sur ce sujet pour en écrire quelque chose à mon blogue. En revanche j'aurais déjà pu arriver à dire tout.

    Au bout du compte, votre post est intéressant. Merci.

    RépondreSupprimer
  10. Bon Newton, je vois que vous êtes susceptible alors la prochaine fois je prendrai des gars blancs afin de ne pas écrire des inepties :-)

    RépondreSupprimer
  11. @Newton : Marci!

    @La sœur de l'autre : Franchement, là, tu peux me tutoyer. Je sais ben qu'on a pas élever les cochons ensemble, mais j'ai pas (encore) 40 ans et même si je les avais, j'aurai toujours le cœur jeune et certainement pas le goût qu'on me vouvoie. Et marci pour le compliment.

    RépondreSupprimer
  12. @ Evizamora
    J'approuve pas la vengeance, mais je comprends ton point. Par contre, on peut aussi avoir un surplus de poids et s'aimer aussi...

    @ Ren du Braque
    Le barbare, je crois, se référait plus au billet précédent où Michel à laissé un commentaire qui pouvait être offensant en un sens. Si vous considérez aussi la photo comme celle d'une femme trop maigre, alors bon, que voulez-vous? On ne lui voit que le visage et les épaules pôvre elle!

    @ Michel
    Vous semblez vous régaler de polémique.
    Ça me va, je n'ai aucune difficulté à débattre de mes opinions. Il suffit cependant que ce soit fait dans les règles de l'art pour que j'en ai envie. Ce ne sont pas mettre des gants blancs que d'écrire avec respect et courtoisie, invitant à un débat intéressant.
    Vous me dites susceptible et je n'en vois pas la raison? Je vous retourne donc votre commentaire.

    RépondreSupprimer
  13. Heureux que vous aimiez débattre d'idées, vous semblez d'ailleurs bien articulée.

    Je suis toujours étonné devant les gens qui valorisent le respect et la courtoisie et qui lorsqu'ils se sentent heurtés en oublient leurs propres valeurs pour se délecter de cet indélicat.
    Ici je ne parle pas particulièrement de vous mais des comportements que j'observe sur la blogosphère.

    Je ne sais si je suis polémiste, je suis un gars de fond et non de forme.

    Et la règle de l'Art dans de nombreux blogues est dans la confirmation un peu mielleuse.

    RépondreSupprimer
  14. @ Barbare érudit
    Message raçu, moi je vouvoie tant qu'on me ne signifie pas le contraire. Au moins, toi, tu n'as pas attendu!

    RépondreSupprimer
  15. C'est nos parents qui seraient contents, ils nous trouvent tellement d'une impolitesse...:D

    RépondreSupprimer
  16. @ Newton
    Peut-être aurait-il été plus sage de ne rien dire, après tout je suis entré dans un débat qui a déjà commencé. En tout cas, j'ai jeté un oeil sur le dernier post pour voir et je m'en suis vite remis à l'explication de la situation dans ce post. J'y ai vu le mot anoréxie et ai bien déclaré mon opinion là-dessus. Faut-il que je déclare mon opinion sur la photo ? Je proteste juste un peu ici, parce que j'insiste que je l'ai déjà fait. Pas sur la photo, mais sur l'emploi d'un mot. C'est là où je me suis inséré avec mon commentaire vague qui risque d'être balayé par l'obligtaion binaire. S'il faut le dire, elle est jolie et a une mine et deux épaules qui suggèrent qu'elle jouisse d'une bonne santé.

    RépondreSupprimer
  17. OUFFFFFFFFFFFFFEEEEEEEEEEEEEE!!!

    Quand on (gars et filles)choisit des images de femmes, il est évident que l'on prend des femmes minces, car c'est ce qui est véhiculé par la société (très encore dirigée par le mâle alpha en passant..), mais c'est beau une mince et c'est beau une grasse, mais une grosse, ce l'est moins et on ne la prend pas d'emblée, malheureursement.

    Les filles minces ne sont pas nécessairement (oh que non) anorexique, trouble extrême alimentaire résultant (souvent) d'un besoin de contrôler son corps à défaut de contrôler le reste de sa vie....donc, on s'entends-tu pour s'avouer que oui, les filles "checkent" leur poids, surveillent leur silhouette et la mode, mais à défaut d'être humain, cela reflète grandement l'offre/demande de notre société actuelle...allez donc en Afrique, pas sûre que la minceur se traduit de la même façon...

    Bref, minceur, ok, anorexie, on se calme, car anyway, même si les ados en souffrent plus depuis 10 ans, ça leur passe vite aussi heureusement...

    RépondreSupprimer
  18. Ah oui, je suis très mince après 3 enfants (genre 98 lbs mouillée), suis gourmande et aimerais avoir de gros seins...ceci n'étant pas le résultat du message de la société, mais plutôt que la féminité passe AUSSI par la beauté de ses attributs que la nature lui donne, donc oui, je suis femme, féminine, féministe qui revendique le droit de vouloir être belle pour elle-même, pas pur répondre aux standards imposés. Non mais c'est tu beau une belle femme? et quel mal il y a à aimer cela? mais j'aime aussi toutes les femmes de toutes les formes, couleurs et styles!

    RépondreSupprimer